Sa Majesté garde généralement ses émotions sous contrôle en public, mais elle n’a pas pu retenir sa joie lorsqu’elle est devenue la première monarque régnante à faire gagner la Gold Cup à Ascot au cours de ses 207 ans d’histoire. La reine adore les chevaux et les courses depuis qu’elle est enfant et fréquente Ascot presque chaque année. En 2013, elle portait du lilas assorti aux couleurs de course de son cheval Estimate et s’est assise dans les gradins pendant que son cheval chargeait par derrière vers la ligne d’arrivée.

Elle a applaudi alors qu’Estimate franchissait la ligne en premier, avec son directeur de course excité John Warren.

La reine a remporté 225000 £ de prix en argent et a reçu la Gold Cup par son fils le prince Andrew, tout en souriant d’une oreille à l’autre.

Une présentatrice de CBS a commenté les images: «Je pense que la reine passe une très bonne année, elle a eu beaucoup de célébrations et elle a un nouvel arrière-petit-enfant à venir.»

Le Royal Ascot de cinq jours est un événement énorme dans le calendrier de la famille royale et beaucoup d’entre eux assistent aux côtés de la reine, ainsi que de la royauté étrangère à l’occasion.

LIRE LA SUITE: Le montant stupéfiant que Queen a gagné grâce aux courses de chevaux est exposé

L’année dernière, par exemple, la reine était accompagnée de la reine Maxima des Pays-Bas.

Étaient également présents le prince Charles, Camilla, la duchesse de Cornouailles, le prince William, Kate, la duchesse de Cambridge, la princesse Anne, Zara Tindall, Mike Tindall, le prince Edward et Sophie, comtesse de Wessex.

Sean Trivass, un expert en course chez MyRacing.com, a déclaré: «Elle se présente qu’il pleuve ou qu’il fasse beau à la réunion d’Epsom Derby et à Royal Ascot et aurait roulé à l’âge de six ans avant d’hériter des chevaux de son père, le roi George. VI, décédé en 1952. »

La reine a également transmis son amour des chevaux à sa fille la princesse Anne et à sa petite-fille Zara Tindall, qui ont toutes deux eu une carrière de concours complet très réussie.

Alors que la monarchie britannique vaut environ 72,5 milliards de livres sterling, selon Forbes, la reine vaut personnellement environ 350 millions de livres sterling, selon The Sunday Times Rich List – et c’est avec son argent personnel qu’elle finance ses courses.

Bien qu’elle ait encaissé à l’occasion, les courses de chevaux sont l’un des sports les plus chers car il en coûte beaucoup d’argent pour acheter, entraîner et garder des chevaux.

Cela signifie que, malgré ses diverses victoires, elle perdra de l’argent sur l’entretien.

M. Trivass a insisté sur le fait que la reine est un joueur relativement petit dans le jeu des courses de chevaux et qu’elle le fait vraiment en raison d’un «véritable amour» des chevaux et du sport, plutôt que de toute incitation financière.

Il a dit: «Est-ce qu’elle le fait pour le plaisir? 100% oui.

«Personne ne ferait cela pour gagner de l’argent et il semble prudent de dire qu’elle n’a pas nécessairement besoin de faire un profit.»

Il a ajouté que le lien royal avec les courses de chevaux remonte au roi Charles II au milieu du 17e siècle.

Charles II était le prince exilé qui est revenu pour restaurer la monarchie après 11 ans de Commonwealth sous Oliver Cromwell et son fils.

L’expert en course a déclaré: «Il y a eu un lien royal que je soupçonne que la reine aime continuer.

«Son amour sincère pour les chevaux n’est pas en question – un regard sur son visage lorsque son cheval commence une course ou se met au défi vous dira tout ce que vous devez savoir.



Catégories : rencontre